qualité

Qualité

En matière d’assurance qualité, le groupe franchit la première étape en 2001 lorsque la coopérative et sa filiale Gustave Muller obtiennent la certification « ISO 9001-version 2000 ». La norme ISO 9001 met le client au sommet de la pyramide. Elle vise sa satisfaction, la maîtrise des activités et l’amélioration continue des performances. A cette époque, être certifié ISO 9001 constitue  pour la commercialisation des céréales la condition requise pour accéder au marché Nord Communautaire. La motivation de ce premier engagement dans le management de la qualité est donc avant tout de se préserver un débouché important. Aujourd’hui les exigences de nos clients ont évolué et être certifié « ISO » n’est plus une priorité. Toutefois convaincu de la valeur-ajoutée de cette approche « qualité », le groupe a conservé le système interne et le manuel d’organisation pour l’ensemble de ses activités.

A la fin des années 90, à la suite d’incidents graves directement liés à l’alimentation animale (scandales de la « vache folle » et du poulet « à la dioxine » notamment), la sécurité sanitaire des aliments devient une question prioritaire : les cas de contamination survenus contribuent à renforcer les demandes de nos clients. Dès 2004, le Comptoir Agricole et la société Gustave Muller s’engagent à respecter le référentiel « CSA/GTP » (Charte de Sécurité Alimentaire), un guide de bonnes pratiques de collecte, stockage, commercialisation et transport des grains. Cette approche donne lieu à certification par un organisme agréé afin de garantir aux opérateurs d’aval la conformité vis-à-vis de ce référentiel. La charte prévoit entre autres la mise en œuvre de la méthode HACCP (Hazard Analysis Critical Control Point) et l’enregistrement des opérations afin d’en assurer la traçabilité. Dans ce contexte d’exigences portées principalement par le secteur de la fabrication d’aliments du bétail, la société Eurépi est, elle, certifiée « GMP » (Good Manufacturing Practice ). Les règles GMP s’appliquent prioritairement aux producteurs d’aliments pour animaux et d’additifs (mélanges et/ou ingrédients), ainsi qu’aux entreprises de négoce et de transport opérant dans ce secteur.

Outre le débouché alimentaire, les céréales ont d’autres voies de transformation comme la papeterie, la cosmétique ou encore la production de biocarburant (bioéthanol et biodiesel). Depuis février 2012, le Comptoir agricole et la société Gustave Muller sont certifiés 2BSvs (Biomass Biofuels Sustainability Voluntary Scheme). Ce certificat garantit à nos clients producteurs de biocarburant que les céréales que nous leur livrons remplissent bien les critères de durabilité fixés par la Directive européenne 2009/28/CE. Cette directive vise à atteindre d’ici 2020 une part de 20% d’énergie renouvelable dans la consommation énergétique finale. Pour être qualifiés de « durables » les biocarburants ne doivent pas être produits à partir de matières premières issues de terres de grandes valeurs en termes de biodiversité (forêts, zones protégées, prairies naturelles) ou présentant un important stock de carbone (zones humides) ou de tourbières qui ont été drainées. Une grande partie de nos producteurs se sont engagés à ce sujet, un engagement conduisant à une bonne proportion de biomasse collectée « durable » et disponible à la vente en tant que telle.