pommes de terre

Pomme de terre : Avant de devenir l’aliment universel que nous connaissons tous, la pomme de terre a eu un parcours plein de rebondissements.

Ce tubercule poussait à l’état sauvage sur les hauts plateaux de la Cordillère des Andes et était cultivé par les Incas. La pomme de terre a ensuite traversé l’Atlantique vers 1570, avec les conquistadors espagnols de retour des Amériques.

Elle se diffuse timidement vers l’Italie et les états pontificaux qui la prénomme « taratouffli » (petite truffe), puis vers le sud de la France et l’Allemagne. Elle est introduite en France dès le début du 16ème siècle, au sud par Olivier de Serres, sous le nom de « cartoufle » (Kartoffeln n’est pas loin …) et par l’est, par Charles de l’Escluze. Elle est longtemps boudée en France, et réservée à l’alimentation des animaux. Et ce n’est qu’au 18ème siècle, grâce à la ténacité et l’ingéniosité d’Antoine- Augustin Parmentier, pharmacien aux armées, que ses qualités sont enfin reconnues.

Pendant longtemps, les pommes de terre n’ont été mangées que bouillies ou rôties. Dès le 19ème siècle, donc, la pomme de terre a gagné : elle est sur toutes les tables, des plus populaires aux plus bourgeoises, et dans les meilleurs restaurants. Au 19ème siècle également, d’un légume de jardin, la pomme de terre devient une grande culture.

Sa production passe de 1,5 millions de tonnes en 1803 à 11,8 millions en 1865.
Elle augmente progressivement jusqu’à atteindre plus de 16 millions de tonnes à la fin des années 30.
Après la guerre, la production connaîtra son maximum en 1960, avec, environ 14 millions de tonnes récoltées sur 840 000 hectares, avant de décliner régulièrement, à 7 millions de tonnes pour 320 000 hectares en 1970, 5,5 millions de tonnes et 190 000 hectares en 1980 et, malgré le développement des produits industriels, 4,5 millions de tonnes en moyenne aujourd’hui, cultivées sur un peu plus de 105 000 hectares.

(D’après le CNIPT. En savoir plus sur www.cnipt-pommesdeterre.com)

Informations pratiques :

Arnaud DAVID
32 route de Strasbourg
67550 VENDENHEIM
Tél. 03 88 19 76 00 Fax 03 88 19 76 01