description

Description

Véritables stars de l’agriculture, ces espèces sont au cœur de notre civilisation. Elles comportent de nombreuses sous-familles qui présentent des profils d’utilisation très variés. Si le blé et le maïs sont les plus courantes en Alsace, aucune espèce n’est négligée.

Céréales et oléoprotéagineux, des espèces très diverses 

Le blé tendre

Le blé tendre (ou froment) est la céréale la plus cultivée en France, 1er producteur et exportateur européen.

Cette céréale annuelle est cultivée pour ses grains et sa paille. La teneur en protéines des grains est autour de 12%. C’est un critère de qualité important pour la panification. 

Le maïs

Le maïs est la céréale la plus cultivée dans le monde, et la seconde en France. 

En Alsace, elle couvre 40% de la surface cultivée. Elle est peu irriguée dans le Bas-Rhin.

Cette céréale annuelle est produite ici pour ses grains. Il existe aussi des variétés de maïs fourrager à ensiler entières, utilisées pour l’alimentation des animaux.

C’est enfin une culture qui, de par la masse produite chez certaines variétés spécifiques, permet d’alimenter l’industrie des énergies renouvelables. Comme c’est le cas pour le biogaz. 

Le maïs biomasse est une gamme de variétés de maïs sélectionnées pour leur fort développement végétatif. Il produit beaucoup de biomasse. Il peut atteindre 5 à 6 m de hauteur.

Le tournesol

Le tournesol est une plante annuelle cultivée pour ses graines riches en huile (44% de la masse totale). Il valorise tous les types de sol. Ses racines lui permettent d’exploiter au maximum les réserves en eau et en nutriments du sol. Il est donc adapté à la sécheresse.

Utile pour l’apiculture, il fournit du pollen et du nectar aux abeilles. 

Le colza

Le colza est issu du croisement naturel entre le chou et la navette.

Cette plante annuelle est cultivée pour ses graines riches en huile (42% de la masse totale). Il illumine nos champs au printemps de sa couleur jaune or.

L’orge

Après le blé et le maïs, elle est la 3ème culture produite en France. Cette céréale annuelle est cultivée pour ses grains et sa paille. Elle est capable de s’adapter aux sols secs, au froid, à la chaleur et à l’altitude.

L’avoine

L’avoine est une céréale annuelle utilisée pour la production de grains. Cependant, sa valeur énergétique est moindre que celle du blé ou de l’orge, et elle est pauvre en protéines. 

Du fait de sa rusticité, l’avoine pousse facilement dans des terrains pauvres. Là où la culture de la plupart des autres céréales est impossible. C’est aussi la céréale la moins exigeante en fertilisants.

La luzerne

La luzerne est cultivée pour sa richesse en protéines. C’est une légumineuse : elle fixe l’azote de l’air grâce à des bactéries du sol. Elle ne nécessite donc pas d’engrais azoté. Ses racines profondes lui permettent d’exploiter au maximum les réserves du sol, et de bien résister à la sécheresse.

La féverole

La féverole est une plante annuelle cultivée pour ses grains riches en protéines (autour de 30%).

C’est une légumineuse : elle fixe l’azote de l’air grâce à des bactéries du sol. Elle ne nécessite donc pas d’engrais azoté.

Le sorgho

Petit cousin du maïs, le sorgho est une céréale annuelle cultivée pour ses grains. Il existe aussi du sorgho fourrager, utilisé en plante entière sous forme d’ensilage.

C’est une plante des pays chauds, mais il peut être cultivé dans des régions plus tempérées grâce à ses nombreuses variétés.

C’est une alternative à la culture du maïs car il est plus rustique et moins exigeant en eau et en fertilisants.

cereales description

Le pois

Le pois est une plante annuelle cultivée pour ses graines riches en protéines (autour de 24%).

C’est une légumineuse : elle fixe l’azote de l’air grâce à des bactéries du sol. Elle ne nécessite donc pas d’engrais azoté.

Le chanvre

Avec des fibres et de l’huile, ses utilisations sont très diversifiées. La France est le premier producteur européen.

Le chanvre est une culture annuelle. On utilise la plante entière (tige + graines). A partir des graines, on obtient de l’huile de chanvre. Elle est riche en vitamine E (antioxydant), et en omégas 3 et 6.

La moutarde alimentaire

Un drôle de Colza qui pique ! 

La moutarde est cultivée pour ses graines riches en huile (environ 35%) et pour son arôme unique.

La coloration des graines varie selon la variété. En Alsace, on cultive principalement de la moutarde blanche, tandis que dans les autres régions françaises, on cultive plutôt de la moutarde brune.

Le soja

Le soja est une plante annuelle cultivée pour ses grains riches en protéines (autour de 45%). Elles sont également riches en huile (autour de 20%).

C’est une légumineuse : elle fixe l’azote de l’air grâce à des bactéries du sol. Elle ne nécessite donc pas d’engrais azoté.

Les Cipan (Cultures Intermédiaires Piège à Nitrates)

Leur rôle principal est de piéger l’azote contenu dans le sol après la moisson, en le consommant. Après destruction, elles restituent pour la culture suivante les éléments nutritifs captés.

Elles peuvent aussi servir de production fourragère, cultivées entre deux cultures de vente. Elles assurent ainsi un complément de fourrage, notamment les années de sécheresse, comme en 2011. 

Elles favorisent également la biodiversité, car elles abritent la faune sauvage et produisent des fleurs, source de nourriture pour les insectes.

Il existe une grande diversité d’espèces utilisées comme CIPAN, chacune ayant des attraits particuliers (facilité d’implantation et de destruction, couverture du sol, rupture parasitaire …). 

On les associe souvent pour cumuler les effets souhaités.