Historique

Historique

Une coopérative plus que centenaire.

Créé dans une période de fortes turbulences, le Comptoir agricole n’a depuis le début cessé de remplir son rôle de garant de la pérennité des exploitations agricoles alsaciennes. Une aventure avant tout humaine et régionale au service d’une vision à long terme.

Wiwersheim construction15 juin 1905 En pleine crise des prix agricoles, Hubert d’Andlau, maire de Stotzheim et conseiller général, n’a qu’une idée en tête : convaincre les opposants au maintien des centrales céréalières d’Alsace. Portée par Fernand Harder et Sébastien Debès, la grande idée de la coopération associée à une gestion rigoureuse s’impose rapidement. Le 31 décembre 1906, le premier exercice de la Coopérative agricole d’achat et de vente de céréales se termine sur un excédent net de 1 024 marks-or. Pari gagné.
Les agriculteurs seront dès lors de plus en plus nombreux à opter pour le système coopératif.

1928 Sous la présidence de Jérôme Burg, un premier dépôt est construit près de la gare de Wasselonne.

1934 Afin de respecter la réglementation prescrivant la constitution de coopératives de stockage est créée la Société coopérative des producteurs de blé.

1935 Un deuxième dépôt est implanté à Wiwersheim. Et dans toute l’Alsace la production de céréales ne cesse de se développer.

1939 La Coopérative change de raison sociale pour devenir le Comptoir agricole d’achat et de vente. Bien implanté, reconnu, le Comptoir compte 61 coopératives affiliées.

1946 Un silo et un magasin sont construits dans la gare de Dettwiller. A Brumath, un dépôt est partagé avec la coopérative de la commune. L’augmentation du nombre de sites et des distances impose à la coopérative de se doter de moyens de transport : cinq camions sont achetés.

1948 Plus d’une centaine de coopératives locales sont désormais affiliées au Comptoir. Un siège social est érigé à Hochfelden où viennent travailler un nombre croissant d’employés.

1950 Une section de machinisme agricole est créée au Comptoir agricole.

1951 La coopérative de matériel, de machinisme et d’approvisionnement « la COMMAG » voit le jour. A Hochfelden deux grands hangars abritent le matériel et un atelier de réparation.

1959 Un tout nouveau silo-tour est inauguré à Wiwersheim. La coopérative acquiert un magasin à Erstein.

administrateurs 1968Années 1960

Chaque commune est dotée d’une coopérative locale qui assure les achats et les ventes de marchandises pour les agriculteurs de son secteur. Le déchargement des engrais, les décomptes des céréales, la gestion des stocks et la facturation sont réalisés à la main.

1966 Le site de Hochfelden est doté d’un équipement de fabrication d’aliments pour animaux.

1968 La Société coopérative des producteurs de blé, le Comptoir agricole d’achat et de vente et la COMMAG fusionnent pour donner naissance au Comptoir agricole de Hochfelden.

1974 Coup de théâtre : le Comptoir agricole qui possédait sept dépôts sur le Bas-Rhin, prend le contrôle d’une plus grosse coopérative, l’Union Agricole de l’Est. Le rachat ramène 13 dépôts, 3 centres de ramassage et une usine d’aliments du bétail à Vendenheim. Le Comptoir agricole devient LA grande coopérative céréalière départementale dans un contexte où les coopératives locales disparaissent les unes après les autres.

Années 1980

La culture du maïs se développe. C’est aussi l’avènement des produits de protection des cultures.
Les rendements augmentent, comme la taille des exploitations. La coopérative réalise de nombreux et lourds investissements. Les anciennes installations sont mises à niveau et de nouvelles implantations voient le jour. Les capacités de stockage et de séchage des céréales sont considérablement augmentées, les cases d’engrais « vrac » se multiplient. La gestion des stocks et la facturation s’informatisent. A la fin des années 80, la coopérative prend une nouvelle dimension, celle d’un Groupe d’entreprises d’envergure régionale.

1981 Le service technique est mis en place. Ses missions : mettre en place des essais au champ destinés à tester  produits phytosanitaires, variétés de semences, formulations d’engrais et nouvelles cultures.

1982 La coopérative décide de mettre à disposition du grand public en libre-service toute une gamme de produits destinés au jardinage : l’enseigne JARDINA est créée.

1983  L’activité de fabrication et de vente d’aliments du bétail donne lieu à la création de la société SICALIMENTS implantée à Vendenheim. André SCHUHLER devient directeur de la coopérative.

1988 La marque DUJOUR est déposée par la coopérative : une nouvelle activité de collecte et vente de fruits et légumes démarre sur le site de Vendenheim.

1989 La société de négoce GUSTAVE MULLER SA est rachetée : le Groupe Comptoir s’étend sur le Haut-Rhin. La même année, Eugène SCHAEFFER est élu président du groupe Comptoir agricole.

Années 1990

C’est une ère nouvelle qui s’ouvre pour les exploitations agricoles. La notion d’agriculture raisonnée, respectueuse de son environnement, fait son apparition. La politique agricole commune est fondamentalement réformée. Les effets de cette « révolution » seront nombreux sur le plan culturel, technique et énonomique. Le Groupe Comptoir agricole poursuit son développement.

1990 La coopérative démarre une nouvelle activité d’approvisionnement des professionnels des espaces verts et de l’horticulture. Elle rachète deux négociants bas-rhinois, les sociétés MUNCH (Quatzenheim) et BLOCH (Niedernai).

1991 L’activité de machinisme agricole de la coopérative est filialisée : la société créée prend le nom d’AGRIMAT.

1994 La commercialisation des céréales collectées par les sociétés du Groupe est confiée à une nouvelle filiale, la société EUREPI.

1997 La coopérative se dote sur son site de Strasbourg d’un laboratoire d’analyse des céréales. La société SICALIMENTS devient COSTAL et s’installe à Molsheim après y avoir racheté des moyens de production.

1998 La volonté de centraliser les achats de produits d’approvisionnement du Groupe donne lieu à la mise en place du GIE EURAPPRO.

100 ansAnnées 2000

Elles sont marquées par la cession de certaines activités (vente des filiales JARDINA et AGRIMAT), la reprise de nouvelles activités et le démarrage de nouveaux services.

2001 La société VITI.COM est créée en réponse aux besoins spécifiques des viticulteurs.

2002 Un troisième site »portuaire » est implanté à Marckolsheim. Dix ans après l’abandon de l’activité « fruits & légumes », la coopérative se lance dans la commercialisation de pommes de terre de consommation avec une poignée de producteurs organisés en CUMA.

2004 Le Groupe Comptoir et l’ensemble de ses partenaires s’exposent à L’Odyssée des Céréales, une grande exposition populaire en plein champs, à Ebersheim.

2005 La coopérative fête ses 100 ans avec tous ses adhérents et lance Ariane.coop, un extranet qui propose une palette de fonctionnalités très complètes, pensées pour une gestion optimale des exploitations des adhérents.

2009 Le Comptoir agricole s’engage en faveur du développement durable au travers de son projet 360°.

2010 La Cophoudal se rapproche du Comptoir agricole, car l’activité houblonnière alsacienne est très menacée. Le rapprochement donne lieu à fusion. La coopérative rachète le négociant bas-rhinois  ARNOLD&NIESS implanté à Breuschwickersheim. 
Denis FEND devient directeur du Groupe.

2011 les Jeunes agriculteurs du Bas-Rhin organisent les Terres à l’Envers, un grand rendez-vous de sensibilisation du public aux enjeux agricoles. Le Groupe Comptoir y représente les filières céréalière et houblonnière.