espaces verts

Espaces Verts

Les espaces verts désignent les parcs publics, arbres d’alignement, rives des cours d’eau, massifs de fleurs mais également forêts péri-urbaines, jardins familiaux et réalisation de décors événementiels. Tout cela reste valable – dans une moindre mesure – pour toutes les collectivités de la région. Mais – et c’est moins connu – on entend également par espaces verts : les terrains de foot et les golfs, les trottoirs, caniveaux et cimetières. Les espaces verts offrent aux habitants des villes de véritables lieux de convivialité, et remportent un engouement de plus en plus prononcé. En Alsace par exemple, si la réputation des villages et villes fleuries n’est plus à faire, c’est en grande partie grâce au travail en amont des professionnels préposés aux espaces verts de la région, et aux professionnels privés : pépiniéristes, horticulteurs et paysagistes.

Les activités liées aux espaces verts sont multiples, et varient selon le milieu et la saison. De l’étude des sols au choix de produits spécifiques (substrats, semences de type prairies fleuries, de gazon d’agrément, produits de traitements et désherbants, sans oublier le sel de déneigement en période hivernale), en passant par la détection de maladies et la désignation de traitements adéquats. Exercice d’autant plus délicat ces dernières années que les collectivités doivent intégrer une réglementation qui évolue vers une démarche toujours plus soucieuse de l’environnement.

espaces verts

Preuve en est faite avec l’extension de la démarche « Commune Nature » qui entraîne un tassement de l’usage des solutions chimiques et affiche clairement la volonté de valoriser les communes alsaciennes engagées dans la réduction, voire de suppression de l’utilisation des produits phytosanitaires pour l’entretien des espaces verts et des voiries.

L’occasion de mettre en pratique tout un savoir-faire en matière de « gestion différenciée » : cette pratique vise à diminuer l’utilisation de produits phytosanitaires en proposant  des méthodes alternatives comme le paillage, le fleurissement aux pieds des arbres, les prairies fleuries, elle permet ainsi de revoir la gestion de l’eau, et favorise la réintroduction d’une faune et d’une flore sauvage en milieu urbain.