360

Démarche 360°

Le développement durable au Comptoir agricole est un état d’esprit et un mode de fonctionnement au service de la performance globale.

Le Comptoir agricole, en coopérative responsable, revendique clairement sa place dans cette évolution. Sa volonté d’œuvrer pour une plus grande durabilité de son activité, adossée à celle des exploitations adhérentes, n’en est que plus forte. Pour nous, être durable, c’est expliquer nos valeurs et nos actes, mais aussi s’engager à faire évoluer nos pratiques. C’est tout l’enjeu de notre démarche “360 degrés“ : rester économiquement performant, tout en œuvrant pour le bien-être de nos adhérents, de nos salariés, et des personnes qui nous entourent. Donc dans un souci permanent de notre environnement.

Cet engagement en matière de développement durable, a été initié en 2009. Le coup d’accélérateur est intervenu en juillet 2010 avec la promulgation de la loi « Grenelle 2 », souvent interprétée comme une accumulation de contraintes supplémentaires mais qui finalement n’est que le reflet des désirs de la société actuelle. Le Comptoir a décidé de relever le défi, mais à sa manière: analyser ses forces et ses faiblesses, puis essayer de coller au mieux à ces exigences nouvelles. C’est ainsi qu’est né 360°. 

Tout le monde connaît le schéma du développement durable ou de la responsabilité sociétale avec ses trois grands champs d’application. Dans le cas idéal, il veut dire que chacune de nos décisions devrait être parfaitement équilibrée entre l’économique, qui se doit d’être performant pour durer dans le temps, le social, qui se veut juste pour éviter que des conflits n’éclatent et ne finissent par impacter l’économique, et l’environnemental, tout simplement pour vivre en bonne intelligence avec la société qui nous entoure. 

Il est donc dans notre intérêt de chercher à réduire tous les facteurs de risque pour garantir  la bonne marche de l’entreprise. 

Comment se positionne le Comptoir agricole? 

Economiquement, il suffit de se pencher sur notre rapport d’activité pour vérifier que l’entreprise se porte bien. 

Socialement, faut-il le rappeler : nous sommes une coopérative, ce qui veut dire « nous sommes une entreprise qui appartient à ses adhérents ». En effet nous faisons partie intégrante du territoire alsacien et nous ne sommes ni délocalisable, ni opa-ble !

Du point de vue environnemental, nous savons que nos parties prenantes ont de fortes attentes.  Nous avons une activité qui consomme des matières premières et de l’énergie. Et qu’on le veuille ou non, nous avons une responsabilité quant à ce qui se passe chez les exploitants au travers des produits d’approvisionnement.

Dans ce cadre, nous pensons que nous prenons des risques si l’on ne tient pas compte de certains enjeux. Nous sommes aussi conscients que notre environnement régional ne nous connait pas forcément bien. Si nous levons ce handicap, nous avons sans doute là aussi matière à  limiter certains risques.
Il faut donc bien à la fois travailler notre image pour expliquer qui nous sommes et travailler sérieusement certains enjeux, notamment environnementaux.